Mon commentaire du CD audio de Nicolas Werth : « Le Goulag (CD audio) » :

Dès le 4 juin 1918, Trotski en tant que chef de l’Armée Rouge est le premier à requérir la création des camps de concentration, n’ayant plus assez de places dans les prisons, les caves, les greniers…, suite à l’insatiable frénésie d’arrestations des bolcheviques (communistes).

En août 1918, Lénine ordonne la création des camps de concentration, d’abord nommés Kontslaguers, puis suit le décret du 15 avril 1919 officialisant la création des camps de concentration, qui seront développés à une échelle industrielle d’esclavagisme par Staline, sous le terme général du Goulag.

Toutes les familles des hommes exécutés « ennemis de classe » : enfants, femmes, vieillards, koulaks, paysans, ouvriers, prêtres, professeurs et instituteurs, médecins, intellectuels, marins de Cronstadt, officiers Cosaques du Don, etc., étaient arrêtées de façon arbitraire puis déportées en camps de concentration comme « otages » (décret également instauré par Trotski), dans le cadre de l’application de la terreur rouge bolchevique.

Nicolas Werth décrit bien à quel point, dans l’idéologie communiste, la vie humaine ne valait rien, l’Homme n’était plus qu’une variable d’ajustement.
Dans la logique communiste, il fallait systématiquement massacrer ou rééduquer par le travail forcé « l’Homme ancien » à travers le « hachoir à viande » du Goulag, afin de créer « l’Homme nouveau communiste », exempt de toute « souillure bourgeoise capitaliste ».

Le terrifiant bilan : en URSS, le régime Totalitaire Communiste a envoyé environ 20 MILLIONS d’innocents au Goulag et en a exterminé des MILLIONS d’autres, dans l’anonymat et l’oubli le plus complet. Pour parachever ce mépris total pour la vie humaine, les bolcheviks ont tenté de cacher l’ampleur du désastre humain durant des décennies ; d’où le travail de recherche colossal des historiens (surtout depuis la fin de l’URSS en 1991, et l’ouverture partielle des archives de Moscou), afin de perpétuer la Mémoire de toutes ces victimes !

Confer également d’autres ouvrages aussi passionnants sur le même thème de :
– Sozerko Malsagov et Nikolaï Kisselev-Gromov Aux origines du Goulag, Récits des îles Solovki : L’île de l’enfer suivi de Les camps de la mort en URSS ;
– Mémento Goulag : Mémoire et jugement du communisme ;
– Raymond Duguet Un bagne en Russie : Solovki ;
– Francine-Dominique Liechtenhan Le laboratoire du Goulag : 1918-1939 ;
– Joël Kotek et Pierre Rigoulot Le siècle des camps: emprisonnement, détention, extermination, cent ans de mal absolu ;
– Anne Applebaum Goulag : Une histoire.

CD GOULAG

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s