Mon commentaire du livre de Jacobo Machover : « Cuba, l’aveuglement coupable » :

Dans cet Essai Jacobo Machover (né à Cuba, maître de conférence à l’université d’Avignon et professeur à l’Ecole supérieure de gestion de Paris), nous démontre que les MYTHES à propos du régime Totalitaire Communiste Castriste sont largement perpétués, depuis le renversement du dictateur Batista en 1959, par une foultitude de « sommités » Françaises et Etrangères : dirigeants politiques, écrivains, intellectuels, Universitaires, cinéastes, etc..

En effet, toutes ces « vedettes » se sont laissées manipuler, n’ont pas voulu ouvrir les yeux, voire pour certaines ont adhéré à l’Idéologie « Révolutionnaire » barbare du Parti Communiste Cubain, émanation directe du Parti Communiste d’Union Soviétique.

Alors, quels sont ces principaux MYTHES concernant le régime tyrannique Castriste ?

1 / D’abord, celui du soi-disant « blocus » Américain qui « étoufferait » économiquement l’île depuis 1960. Il s’agit en réalité d’un « simple » embargo de produits Américains vers Cuba.
Pourquoi cet embargo ?
Clairement, en réponse à la décision de Fidel Castro dès 1960 de nationaliser et/ou d’exproprier les entreprises Américaines de Cuba.
Cet embargo n’empêche absolument pas le régime despotique Castriste de commercer avec de nombreux pays de la planète, de percevoir une importante manne économique grâce au tourisme, et d’avoir été largement subventionné financièrement et approvisionné pendant des décennies, par son grand frère : l’U.R.S.S..
Bref, c’est uniquement de la responsabilité de l’Etat Dictatorial Cubain s’il règne la pauvreté voire la misère et une répression généralisées à Cuba ; et non la faute des Etats-Unis.

2 / En fait, la « Révolution Cubaine » a accouché de tous les organes du régime Totalitaire Communiste, comme :
– La création, le 3 octobre 1965, du Comité Central du Parti Communiste Cubain ;
– L’instauration de la structure qui fait régner la Terreur, la répression dans l’île, à savoir la Police Politique nommée : la Sécurité de l’Etat, dont le siège est à la Villa Marista. Il s’agit de l’équivalent Soviétique de la Tcheka fondée en décembre 1917 par Lénine. Le siège de la Tcheka était et est toujours (aujourd’hui nommée F.S.B.) place de Loubianka à Moscou.
– On trouve également (comme dans tous les pays Totalitaires Communistes) une armée volumineuse en effectifs et omniprésente sur l’île, ainsi que des camps de concentration afin d’y déporter les opposants réels ou imaginaires au régime.

3 / Ensuite, on constate le mythe de la fumeuse perpétuelle « Révolution Cubaine » à partir de 1959 qui renversa le dictateur Fulgencio Batista.
En réalité, cette « Révolution Cubaine » a engendré des tyrans : le « légendaire » bourreau Che Guevara, Fidel et son frère Raoul Castro, etc..
Elle a conçu une multitude de « Tribunaux révolutionnaires » (comme chez les Jacobins de 1793-1794, et chez les Bolcheviques sous Lénine, Trotski et Staline), qui ne sont que des parodies de Justice expéditives, façon Procès truqués de Moscou sous Staline, envers les opposants réels ou supposés au régime Totalitaire Communiste Castriste.
L’aboutissement de l’application de la TERREUR pour les prisonniers à travers ces « Tribunaux révolutionnaires », est :
– Soit, la prison ou les camps de concentration qui peuvent atteindre des périodes délirantes de 15, 20 ou 30 ans d’enfermement, si les victimes : dissidents politiques, professeurs d’Université ou d’écoles privées, commerçants, « spéculateurs », avocats, et même certains membres de la Croix Rouge Cubaine, etc.., survivent jusque-là, malgré leurs terribles conditions de détention ;
– Soit, les fusillades sommaires devant les pelotons d’exécution.

4 / Ces procédés BARBARES ont été employés dès le renversement du dictateur Batista.
Celui que a « inauguré » et qui a été RESPONSABLE de l’application de ces crimes immondes, des exécutions arbitraires et sommaires d’environ 200 personnes, dans La Cabana (la vieille forteresse Coloniale de la Havane transformée en centre d’exécution), de janvier à juillet 1959, n’est autre que le tortionnaire « idolâtré » planétairement : Commandant en chef du Département militaire de La Cabana, ERNESTO CHE GUEVARA.

Puis, de nombreux autres « Tribunaux révolutionnaires » et « Tribunaux d’épuration » expéditifs, dont celui d’un certain Raoul Castro, furent créés pour échafauder de faux procès et fusiller des dizaines de personnes.
Lorsqu’une salle de « Tribunal » était trop petit, ces procès truqués et expéditifs avaient lieux en public.
Ensuite, c’était le peloton d’exécution pour ces malheureux prisonniers.

5 / Pour finir, tragiquement des MILLIERS de boat-people Cubains se sont noyés UNIQUEMENT parce qu’ils tentaient de fuir ce régime Totalitaire Communiste, essayant de rejoindre par tous les moyens, les côtes de Floride sur des embarcations de fortune.

Et tout cela dure depuis 50 ans et ENCORE AUJOURD’HUI. L’un des derniers évènements tragiques connu est celui du « printemps noir » en 2003. En effet, le gouvernement décidant de faire taire pour la énième fois les opposants au régime fanatique Castriste, arrêta un groupe de 75 dissidents dont une vingtaine de journalistes condamnés à de longues peines de prison. Cette même année, trois jeunes Cubains voulant détourner un bateau pour s’évader vers la Floride, furent exécutés.
Tout récemment, la dernière victime du régime tyrannique Castriste est : Orlando Zapata Tamayo, un des 75 dissidents du « printemps noir », maintenu en détention après l’expiration de sa pseudo-peine.
Il est mort le 23 février 2010 suite à une longue grève de la fin.

Toute cette INHUMANITE a été orchestrée pendant 50 ans par le régime Totalitaire Castriste, aidé VOLONTAIREMENT par une pléiade de « personnalités » souvent reçues en grande pompe, par Fidel Castro en personne.
En effet, depuis la prise du pouvoir par Castro et sa bande de criminels, de nombreuses personnalités françaises et étrangères ont participé a répandre sciemment à travers le monde ce mythe ignoblement USURPE qu’est : la « Révolution Cubaine ».
Voici juste quelques exemples de ces « sommités » très connues, soutenant le système despotique Castriste :
– Jean-Paul Sartre, entre autres « invités », qui fut « en prime » convié par le Régime a assister à une exécution. Il déclara plus tard cyniquement en 1961, page 20 :

« Ce n’est jamais très joli une exécution. » ;

– La philosophe Simone de Beauvoir ;
– L’écrivaine Marguerite Duras ;
– L’écrivain Jean-Edern Hallier,
– La romancière Régine Deforges ;
– Le chanteur militant pro-Che Guevariste : Manu Chao ;
– Danielle Mitterrand : Présidente de la fondation « France Libertés » CENSEE défendre les Droits de l’Homme ;
– L’homme politique Jack Lang, grand admirateur du tyran Fidel Castro ;
– Etc., etc., etc..
Et malheureusement bien d’autres encore, auxquelles on peut ajouter une longue liste de « stars » étrangères, détaillée par Jacobo Machover.
TOUS, ont largement contribué à propager une image positive de l’infâme régime Totalitaire Communiste Castriste, à travers le monde.

Jacobo Machover termine son captivant mais terrifiant ouvrage, par une litanie de victimes : emprisonnées, déportées et/ou exécutées ; ainsi que des explications sur les photos prises indécemment lors de monstrueuses scènes de fusillades de prisonniers, passés par les armes des pelotons d’exécution.

Confer également d’autres ouvrages aussi passionnants sur le même thème, de :
– Jacobo Machover Raul et Fidel : La tyrannie des frères ennemis ;
– Jacobo Machover La face cachée du Che ;
– Jacobo Machover Cuba : mémoires d’un naufrage ;
– Pierre Rigoulot La véritable histoire d’Ernesto Guevara.

CUBA L'AVEUGLEMENT COUPABLE

Un commentaire sur “Mon commentaire du livre de Jacobo Machover : « Cuba, l’aveuglement coupable » :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s