Mon commentaire du livre de Bruno Parmentier : « Nourrir l’humanité. Les grands problèmes de l’agriculture mondiale au XXIe siècle » :

Ce passionnant ouvrage de Bruno Parmentier comprend une mine d’informations et propose une excellente synthèse, quant au devenir de l’Humanité et de l’équilibre de notre « fragile » planète.

En effet, ce livre analyse les défis pharaoniques qui sont à relever au cours de ce 21ème siècle et qui seront décisifs, non seulement pour l’avenir de notre Humanité mais également pour celui de notre planète !

Bruno Parmentier détaille les différentes pistes de réflexion, sur les principales problématiques qui nous attendent, à savoir :

1 / La Démographie : Dans le seul 20ème siècle, la population mondiale a été multipliée par trois et nous allons passer d’une population de 7 milliards d’individus aujourd’hui, à certainement 9 ou 10 milliards en 2050.

Cette gageure engendre les conséquences en cascades suivantes, sur :

2 / L’Agriculture : Il va donc falloir réussir à nourrir l’ensemble de la population mondiale, et par conséquent remettre urgemment au coeur de la politique mondiale, la nécessité d’une réorganisation de l’agriculture à l’échelle planétaire.

3 / Les Ressources Naturelles : Nous allons également puiser encore davantage dans nos ressources naturelles qui ne sont évidemment pas inépuisables (l’eau, le pétrole dont la fin du stock mondial est prévue pour 2050, les terres cultivables, etc.).

Il faudra donc, à la fois, trouver de nouvelles énergies (électriques, solaires, éoliennes et autres…) et de plus, faire en sorte qu’elles soient les plus « écologiques » possibles.

4 / L’Environnement : Toute cette « surconsommation » devra être extrêmement bien régulée, de manière drastique à l’échelle planétaire afin de LIMITER les conséquences néfastes sur l’environnement (le réchauffement climatique engendrant, entre autres, le fonte des glaciers et l’élévation du niveau des océans, la pollution de masse, les déchets nucléaires, etc.) qui sont d’ores et déjà pour certaines, irréversibles.

Face à cet immense défi qui est de devoir sustenter toute l’Humanité, Bruno Parmentier réaffirme de manière pertinente et particulièrement humaniste, le Droit fondamental et Universel à l’alimentation, page 200 :

« Le droit à l’alimentation deviendra-t-il effectivement un droit de l’homme sur cette planète ? Présent dans la « Déclaration universelle des droits de l’homme » des Nations unies en 1948, il a été réaffirmé dans le Pacte relatif aux droits économiques sociaux et culturels entré (théoriquement) en vigueur en 1976. »

En effet, en ce début de 21ème siècle, encore : 850 000 000 de personnes ne mangent pas à leur faim dans le monde !

Autant dire que ce défi global qui se présente devant nous, est incontournable mais relève déjà PRESQUE de l’irréalisable.

Car dans tous ces domaines, les grandes puissances économiques ont perdu, par manque de volonté et de courage politiques, des décennies pour mettre en application ces décisions qui nous auraient permis d’éviter, aujourd’hui, de nous retrouver au pied du mur.

En un siècle, nous avons rendu notre planète exsangue et maintenant c’est elle qui nous donne ce dernier ultimatum, autrement ce sera… l’inéluctable chaos !

NOURRIR L'HUMANITE

Un commentaire sur “Mon commentaire du livre de Bruno Parmentier : « Nourrir l’humanité. Les grands problèmes de l’agriculture mondiale au XXIe siècle » :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s